L’ergonomie contre les douleurs au bureau

mal de dos

Vous êtes victime du mal de dos au travail ? Ou bien peut-être aux mains, aux épaules ou encore à la nuque  ?

L’ergonomie est ce dont vous avez besoin !

Dans cet article vous trouverez tout ce que vous devez absolument savoir sur l’ergonomie et comment la mettre en pratique. Vous POUVEZ faire disparaître vos douleurs, alors n’attendez pas !

I L’origine du problème : la position assise

Dans le monde professionnel comme à la maison, il n’est pas rare que l’on passe l’essentiel de notre temps assis. Pourtant la position assise ne convient pas du tout à la morphologie humaine. Pourquoi ? La première raison est qu’elle nous impose le maintien de petites contractions musculaires sur de longues durées, la deuxième parce qu’elle déforme la courbure naturelle de notre colonne vertébrale.

  •  Les contractions musculaires :

Le fait de rester assis exige donc le maintien de contractions musculaires, et ce, souvent durant des périodes prolongées. Ces contractions, bien que réelles, sont difficiles à ressentir. Nous allons voir que ces contractions sont très souvent à l’origine des douleurs ressenties au bureau ( dos, bras, cou, nuque …)

D’abord il faut comprendre qu’il existe deux types d’efforts musculaires :

efforts

L’effort dynamique ( de mouvement ) :

Tourner une manivelle est un exemple de travail musculaire dynamique. Il y a une alternance de tension où le sang est éjecté des muscles et de relâchement où le sang neuf arrive. C’est justement cette alternance de tension / relâchement qui permet à nos muscles de pomper le sang dont ils ont besoin.

L’effort statique ( de posture )

Un effort statique peut être représenté par le maintien d’un poids aux bouts des bras. Il n’y a pas de mouvement et la contraction des muscles est continue. C’est ce type d’effort que l’on rencontre lorsque l’on maintient une position durant plusieurs minutes ou heures, comme par exemple au bureau. Dans le cas des efforts statiques, il n’y a plus alternance de tension / relâchement. Les muscles sont tendus et ne se comportent donc plus comme des pompes. L’effort est quand même possible grâce à des réserves d’énergie présentes dans le muscle. Mais d’une part cette réserve s’épuise rapidement, et d’autre part il y a accumulation de déchets de combustion dans le muscle (acide lactique). C’est ce manque d’énergie et cette accumulation de déchets dans le muscle qui font qu’on ressentira une douleur après un court laps de temps.

  • La mauvaise courbure de notre colonne vertébrale :

En position debout et droite, où les courbes naturelles de la colonne sont respectées, le poids du corps se répartit sur toute la surface de nos disques intervertébraux comme le montre le schéma ci-dessous.

disques intervertébraux

Sur le schéma ci-dessus la colonne vertébrale est schématisée par un ensemble de cubes durs ( les vertèbres ), empilés les uns sur les autres et séparés entre eux par des sortes de coussins légèrement élastiques ( les disques intervertébraux ). Les pressions sur les disques intervertébraux en position debout et droite s’exercent de façon uniforme vers le bas.

bassin

En position assise, le bassin bascule vers l’arrière et la courbure naturelle lombaire se trouve réduite. Les pressions se répartissent donc de façon inégale sur les disques de la section lombaire !

Sur le long terme cela conduit à une détérioration de nos disques et à des lumbagos, sciatiques ou encore hernies discales.

Les maux de dos proviennent donc principalement de nos muscles ou de nos disques.

 II Une solution : L’ergonomie

Dans un grand nombre de postures comme en position assise, nos muscles sont constamment contractés.

Plus la posture est déséquilibrée par rapport à la posture naturelle du corps humain (tordue ou fléchie), plus les muscles doivent travailler pour maintenir le corps dans cette position.

Le but de l’ergonomie est de veiller à se rapprocher le plus de notre « posture neutre », posture dans laquelle les déformations du corps et efforts statiques seront réduits et par conséquent les douleurs aussi !

Dans la suite de l’article vous trouverez une description de la posture neutre en commençant  par la posture dans son ensemble, puis le dos, les jambes, les bras, avants bras et mains.

J’explique aussi à chaque fois quel matériel nous permet de nous rapprocher le plus de cette posture neutre.

  • Vue d’ensemble :

Posture neutre

Pour adopter une posture équilibrée, vous devez essayer de respecter les règles suivantes :

Le cou

Le cou doit se tenir droit, dans le prolongement de la colonne vertébrale, et la tête, légèrement inclinée vers l’avant. Pour les porteurs de verres correcteurs avec foyer, cette posture est possible à condition de positionner l’écran un peu plus bas.

La tête et l’écran

Le haut de l’écran d’ordinateur doit être au même niveau que la ligne horizontale qui passe par nos yeux lorsque l’on se tient droit. Il est toujours possible de régler la hauteur de l’écran (par exemple en empilant des dictionnaires). L’écran doit être incliné vers l’arrière
( environ 20 degrés ). Le centre de l’écran doit être dans l’axe du regard.

Les bras et les épaules

On maintient les bras dans une position confortable où les avant-bras sont presque à l’horizontale ( 90 à 135 degrés ), dans l’axe des épaules ou vers l’intérieur. Les épaules sont relâchées ;

Le dos

 Le dos est plutôt droit et appuyé sur un appui-dos suffisamment large ;

Les jambes

On place les jambes dans un angle supérieur à 90 degrés, permettant aux pieds de reposer à plat sur le sol.

 Cas particulier : les personnes de petites  taille

Le repose-pieds est particulièrement apprécié par les personnes ayant des jambes courtes et qui ne peuvent pas nécessairement réduire la hauteur de la chaise à un niveau suffisamment bas, sans causer d’autres problèmes au niveau de l’aménagement général du poste de travail.

repose pied

L’angle retenu du repose-pieds doit permettre une position confortable de la cheville.

  •   Le siège :

Pour pouvoir se rapprocher de la posture neutre il est indispensable de s’équiper d’un bon siège et de bien le régler. Voici les caractéristiques d’un bon siège :

  • réglable en hauteur et inclinable ;
  • dossier avec appui lombaire réglable en hauteur et en profondeur ;
  • appuis-coudes rembourrés, réglables en hauteur (et idéalement en largeur)
  • les roulettes qui conviennent à la surface du sol

La hauteur du siège est déterminée en posant les pieds à plat sur le sol et en s’assurant que les cuisses sont à l’horizontale.

L’inclinaison du siège doit être nulle ou légèrement axée vers l’avant. L’inclinaison vers l’arrière peut gêner la circulation sanguine au niveau des jambes.

La hauteur du dossier et son inclinaison sont déterminés de façon à ce que les courbes du dossier moulent la courbure du dos au niveau lombaire, pour servir d’appui aux omoplates.

bassinbassin soutenu

En effet pour que la position assise conserve une bonne courbure lombaire, votre siège doit être muni d’un bon appui lombaire et il doit être bien ajusté. Il doit venir en appui dans la courbure de votre dos. Vous devez réellement sentir que le creux de votre dos est en appui dessus. Si ce n’est pas le cas il est alors soit trop haut, soit trop bas. Veillez à avoir une légère inclinaison du devant de votre siège vers le bas. Cela permet de se rapprocher davantage des courbures naturelles du dos.

Les appuis-coudes doivent être fixés à une hauteur qui permet aux épaules d’être détendues. Trop hauts, ils entraînent une surélévation des épaules ; trop bas, ils peuvent provoquer une posture du dos déséquilibrée. Ils doivent aussi être positionnés le plus près possible du corps afin d’éviter qu’ils n’entraînent une déviation aux poignets lorsqu’on utilise le clavier. Il faut aussi penser que la chaise puisse glisser sous la table.

siège

Les roulettes de chaise doivent permettre une certaine adhérence au sol. Il existe deux types de roulettes aux chaises de bureau : les unes sont munies d’un matériau mou pour les surfaces de plancher lisses et les autres de matériau dur pour les moquettes.

  • Les  bras :

La position neutre des avant-bras correspond à celle où la paume de la main est plutôt verticale, comme lorsque l’on écrit avec un crayon à la main.

Vue du dessus, la position neutre des poignets est celle où les mains se situent dans le prolongement de l’avant-bras, en ligne droite.

Les accoudoirs ou appuis-bras des chaises favorisent les changements de posture, supportent les bras et contribuent à réduire la charge exercée au niveau des épaules, et des trapèzes. S’ils sont fixés à la chaise sans possibilité de réglages en hauteur, ils vous seront probablement inutilisables ou inconfortables. D’ailleurs il est fréquent que des chaises soient munies d’appuis-bras trop éloignés du corps. Et utiliser des accoudoirs trop éloignés entraîne une augmentation de la déviation des poignets lors de l’utilisation d’un clavier standard.

On peut aussi très bien se servir de la surface du bureau comme d’accoudoirs. Dans ce cas, le clavier doit être le plus mince possible et ne pas avoir de pente. Vous devez absolument rabaisser les pattes du clavier. La moindre pente est synonyme d’efforts statiques.

La hauteur du plan de travail doit permettre un angle bras / avant-bras d’au moins 90 degrés. Pour y parvenir vous pouvez jouer avec la hauteur de la chaise, mais aussi celle de la table qui souvent est réglable.

  •  Les avant bras

Travail à la souris

Vu de haut, il est conseillé de positionner la main sur la souris dans le prolongement de l’avant-bras, en ligne droite.

Rappelez vous que la position neutre de la main et de l’avant bras correspond à la position où l’on tient un crayon dans la main.

Exemple de souris classique et de souris ergonomique :

 

 Bien prendre la souris en main

Il faut éviter d’appuyer le poignet sur le bord du plan de travail car il en résulte une compression du poignet (première image)

Manier la souris avec le poignet en extension n’est pas bon non plus (deuxième image). La hauteur de la chaise, des accoudoirs et celle du plan de travail sont déterminantes pour que le poignet soit en position neutre. Vous devez donc tester la souris pour savoir si elle permet à votre main de se poser (reposer) correctement dessus.

La plupart des souris plates que l’on a l’habitude d’utiliser ne sont pas du tout ergonomiques. Ces souris nous forcent à poser la main à plat sur le dessus. Notre main exerce donc en continu un effort pour pivoter de 45 ° de manière à s’adapter à la souris. C’est comme ça qu’à la fin de la journée on peut se retrouver avec des douleurs à la main, au bras, aux dos, à la nuque, et donc même des maux de tête !

Il faut privilégier une position où le poignet et l’avant bras sont alignés. D’où l’importance de positionner la souris à une hauteur adéquate. Habituellement, si la hauteur à laquelle est positionné le clavier convient, on peut utiliser la même hauteur pour la souris, ou alors légèrement plus bas.

La souris doit idéalement être située devant nous, et non pas sur le côté. Cette position a l’avantage de ne pas solliciter l’articulation de l’épaule et certains autres muscles. Dès que la main est décalé vers l’extérieur du corps ( zone à éviter ), on ressent des malaises aux épaules et des douleurs en haut du dos.

La plupart des ordinateurs sont pourvus d’un clavier avec un pavé numérique ( utilisé comme calculatrice ) à l’extrême droite du clavier. La souris à droite est donc plus éloignée du centre du corps qu’elle ne l’est pour les gauchers.

Il existe maintenant sur le marché des claviers où le pavé numérique s’enlève ou qui n’ont pas cette section.

Mais le mieux reste encore d’essayer de placer la souris devant soi, en changeant un peu ses habitudes de travail.

 Travail au clavier

Le principe du prolongement de la main en ligne droite avec l’avant-bras est toujours le même

L’utilisation d’appui-paumes, installé sur le bord d’une table de travail ou déposé sur celle-ci, permet le relâchement des muscles des avant-bras. Ce repos s’avère plus efficace si la position de la main est en ligne droite avec le poignet. Il s’agit alors de « micro-pauses » bénéfiques pour les membres supérieurs.

Les modèles de claviers ergonomiques moulés intègrent généralement déjà un appui-paumes.

 Les clavier ergonomique

Sur l’image ci-dessus on peut voir qu’avec un clavier standard, le prolongement des avants bras est des poignets n’est pas respecté. Avec un clavier ergonomique c’est le cas. Ce que l’on ne voit pas sur le schéma est que les claviers ergonomiques ne sont généralement pas plats. La partie gauche et droite du clavier alphabétique sont inclinés vers la gauche et vers la droite. Ainsi, on se rapproche encore davantage de la position neutre des mains (celle avec le crayon dans la main)

  •  L’ordinateur portable, ce fléau  ! :

Les figures ci-dessus illustrent des situations fréquentes d’utilisation de l’ordinateur portable et les postures non recommandées qu’elles impliquent :

Avec les ordinateurs portables le clavier et l’écran constituent un bloc indissociable. Les possibilités d’aménagement sont donc réduites ! Si on veut situer le clavier à une hauteur convenable pour les poignets, la tête doit être penchée pour consulter l’écran, et si l’on veut positionner l’écran à hauteur des yeux, les poignets, les bras et le dos se retrouvent dans une posture catastrophique.

Dans ces conditions des douleurs au cou et aux épaules apparaissent très rapidement. Seul l’ajout d’équipement permet d’adopter une posture confortable.

Utiliser un autre écran

On peut très bien connecter un autre écran sur notre ordinateur portable, comme le montre l’image ci-dessus. L’avantage est que cela permet de dissocier le clavier de l’écran. Le problème cependant est que le clavier de l’ordinateur portable est souvent épais et non ergonomique. Du coup, pour conserver l’alignement poignets / avants-bras, il faut ajouter un appui-paume et donc ré-hausser un peu les accoudoirs, la chaise, ainsi que l’écran. Si l’on souhaite utiliser la surface du bureau comme d’appuis coude, cette solution n’est probablement pas idéale.

 Utiliser un second clavier, un support d’ordinateur ou un autre écran

Une autre solution consiste à placer l’ordinateur portable en hauteur sur un support et à y connecter un clavier ergonomique. De cette manière on garde la possibilité de reposer les bras sur le bureau.

 Si vous utilisez une base pour accueillir votre ordinateur portable, le mieux est d’avoir un écran supplémentaire ( généralement plus grand que celui de l’ordinateur portable) ainsi qu’ un clavier supplémentaire. En effet, les bases induisent un ré-haussement et une inclinaison du clavier induisant des efforts statiques.

  • Ergonomies, et déplacements : Petite note pour les voyageurs

Dans les transports on peut utiliser un oreiller ou une serviette arrondie pour servir de support lombaire. En effet, les sièges de bus, train ou d’avions sont loin d’être ergonomiques. Au contraire ils plutôt tendance à nous faire courber le dos.

En essayant de respecter les principes d’ergonomie on peut réduire les efforts musculaires, réduire l’impact sur notre colonne vertébrale et réduire nos douleurs.

Mais malgré tout, rester dans la même position durant des heures reste néfaste pour notre corps. Il faut veiller à faire régulièrement des courtes pauses (1 par heure minimum) pour bouger, marcher un peu, s’étirer. Ce n’est pas grand-chose, et cela n’affecte pas notre productivité, c’est plutôt l’inverse !

La position assise a bien plus de conséquences sur notre corps que de simples douleurs. Elle contribue à modifier sur le long terme notre posture, ce qui provoque des maladies du dos, des blessures au cours de la pratique du sport etc. Pourtant, il est possible de corriger notre posture à l’aide d’exercices spécifiques. J’en reparlerai sur le blog en présentant le livre de Christophe Carrio « Un corps sans douleur« . Mais dans un premier temps, essayer d’optimiser l’ ergonomie au bureau et à la maison est indispensable pour notre bien être, santé et notre qualité de vie !

Voici des photos de mes bureaux ( personnel et professionnel ).

A la maison j’ai fabriqué un support pour relever mon ordinateur portable et j’utilise un clavier supplémentaire. Le clavier n’est pas ergonomique, mais j’ai passé commande :-). Ma souris me semble presque ergonomique (marque DELL). Elle est assez arrondie et en pivotant ma main sur la droite je m’approche finalement de la position neutre et je ne ressent pas de douleurs au bras ni à la main.

MISE A JOUR (30 Juin 2012) : En fait si je n’ai pas mal à la maison, ce n’est pas grâce à la souris Dell, mais simplement parceque je passe moins de temps sur le PC à la maison qu’au bureau. Si je passe plus de temps sur le PC à la maison, les douleurs apparaîssent, comme au bureau …

Au bureau je place mon ordinateur portable (couvercle fermé) sur sa base et j’utilise un autre écran (plus grand). L’image s’affiche automatiquement sur le grand écran. J’utilise un clavier sans fil ergonomique car incurvé vue du dessus. Il est cependant plat vu de profil (pas de courbure au milieu du clavier). Ma souris est vraiment mauvaise ! Je l’ai senti le premier jour où j’ai travaillé sur ce bureau : douleur au côté droit de la main, le long du bras en extérieur, derrière l’omoplate droite et jusque dans la nuque ! J’ai donc fait commandé une souris ergonomique.

MISE A JOUR (30 Juin 2012): J’ai reçu ma souris ergonomique ! J’en suis vraiment satisfait, mes douleurs au bras, à la main, à l’épaule et à nuque sont parties ! Je présente cette souris et son fonctionnement dans l’article : Ma souris ergonomique

 CONCLUSION

Pour finir, je suis tout simplement choqué de voir à quel point l’ergonomie est peu présente en entreprise. A ma connaissance, très peu d’employés reçoivent les bons conseils et les bons outils pour leur permettre de travailler sans douleur. (Il y a sûrement des exceptions, et tant mieux !)

L’ergonomie devrait être enseignée durant les études. C’est déjà le cas depuis longtemps en Allemagne.

A mon sens, le respect des règles d’ergonomie au sein d’une entreprise est indispensable. Il s’agit du bien être des employés et de leur santé.

Que peut on attendre d’un employé qui se tord de douleur au dos après 2 heures assis en boule devant son ordinateur portable ?

Et qui va assumer les coûts des soins et médicaments (inutiles ?) qui vont permettre à cet employé de (peut-être) se sentir mieux ?

Je pense que l’utilisation de l’ergonomie de manière préventive pourrait être profitable à tout le monde :

  • Aux employés qui n’ont plus autant de douleurs corporelles. Ils peuvent ainsi travailler mieux, détendus, en prenant plus de plaisir.
  • A l’employeur qui bénéficie de la reconnaissance de ses employés, de leur gain en motivation et en efficacité. Le matériel ergonomique ne coûte pas beaucoup plus cher, et s’offrir les conseils d’un ergonome une fois par an ne fera pas faire faillite.
  • Au système de santé qui n’aura plus à assumer le coût des médicaments et visites de médecins ne traitant que les symptômes (douleurs) et non les causes du problème.

Voilà, cet article est terminé. J’espère qu’il vous aura été utile pour mettre en pratique l’ergonomie au bureau ! N’hésitez pas à partager vos expériences ! Avez-vous mal au bureau ? Avez vous déjà trouvé des solutions ? Utilisez-vous déjà l’ergonomie ?

J’ai aussi rédigé un article dans lequel je présente la souris ergonomique que j’utilise.

La rédaction de cet article n’a été possible que grâce au Professeur et Ergonome Sylvie Montreuil, membre de la Chaire en Gestion de la Santé et de la Sécurité du Travail (www.cgsst.com). Elle m’a permis d’utiliser son « guide de formation à l’ergonomie » pour pouvoir rédiger cet article. Merci beaucoup à elle !

__________

La rédaction d’un article et sa relecture me prenant du temps (7 heures pour celui-ci), pour être informé directement par mail de la parution de nouveaux articles vous pouvez vous abonnez à la Newsletter !

À lire absolument :

63 réflexions au sujet de « L’ergonomie contre les douleurs au bureau »

  1. Philippe - Coaching de vie

    Bonjour Thomas,

    Cet article est une somme d’informations sur la posture et l’aménagement du poste de travail !
    On sous-estime l’importance d’une mauvaise posture et on a souvent l’impression qu’en étant « avachi » on se repose. En fait on se repose les muscles mais on s’esquinte les disques…
    Et je suis partisan de faire en plus des exercices de musculation du dos mais aussi des abdominaux. C’est l’ensemble de la « gaine » qui aide au maintien de notre posture (et évite plus tard des complications comme la descente d’organes).

    Répondre
  2. Nicolas

    En effet la position assise maintenue de long moment (notamment au travail) a malheureusement des conséquences désastreuses sur notre posture. La musculature profonde qui maintient nos courbures naturelle et nos articulations bien centrées s’affaibli et se « déprogramme ». A long terme les douleurs apparaissent.

    Ton article est le bienvenu pour essayer de limiter au maximum ces conséquences. Il est aussi recommandé de faire une activité physique, il existe même des exercices spécifique de correction posturale.

    En tout cas bravo pour ton article!

    Répondre
    1. Tom Auteur de l’article

      Bonjour Nicolas,

      Tu as entièrement raison pour ce qui est de l’impact de la position assise sur notre posture.
      Depuis que je suis gamin, j’entends me dire « tiens toi droit ! », alors que dès l’école primaire on passe le plus clair de notre temps assis, le dos courbé et le nez sur la table…

      Plus tard je me plaignais de maux de dos au lycée, en particulier au niveau des disques lombaires. Je ne pouvais pas bien m’endormir car sur le dos comme sur le ventre, dès que la colonne se pliait, une douleur aiguë se faisait sentir aux niveaux de mes disques. Je ne pouvais que dormir sur le côté ! Après avoir fait une radio on m’expliqua que mes disques lombaires étaient aussi usés que ceux d’un grand père… j’avais 18 ans !

      La raison d’après mon médecin était que j’avais « trop sauté » en Snowboard et Mountaiboard (je faisais du freesyle)… Je n’étais pas vraiment convaincu ( le médecin non plus d’ailleurs )

      Ensuite j’ai mis la main sur le livre de Christophe Carrio « Un corps Sans douleur ». J’ai effectué les exercices de correction posturale durant plus de 6 mois avec pour conséquences :

      – D’être plus grand ( En dépliant et en alignant mon corps vers le haut, j’ai gagné en hauteur )
      – d’être plus confiant, de se sentir plus fort. Le fait de se tenir droit NON-STOP nous aide à faire face à la vie plutôt que de courber l’échine, c’est incroyablement efficace.
      – Plus aucune douleurs lombaires. J’aimerai faire une radio pour pouvoir comparer l’état actuel de mes disques.
      – C’est très subjectif mais je suis persuadé de courir différemment. Je me sens droit comme un I, plus tonique et réactif à l’appui.

      Donc oui je suis tout à fait d’accord : L’ergonomie au bureau est indispensable pour limiter les dégâts, mais pour vraiment traiter le problème à la source il est important de reprogrammer nos posture !

      D’ailleurs j’ai prévu de rédiger un article pour parler de tout ça 🙂

      Est-ce que tu as aussi effectué des corrections posturales ? Ça t’as fait du bien ?

      thomas

      Répondre
      1. Nicolas

        Salut Thomas,

        Oui j’ai énormément travaillé avec les méthodes de Christophe Carrio. Je communique régulièrement avec lui et je part en stage avec lui une semaine cet été.
        Je suis compétiteur en force athlétique (proche de l’haltérophilie) et la correction posturale fait partie de mon entraînement. Je veille aussi à m’entraîner en respectant une bonne posture et de façon très équilibrée au niveau musculation.
        Je suis heureux de voir que toi aussi tu communiques sur ce genre de conseils qui sont précieux et si je peux apporter ma pierre à l’édifice avec mon expérience, ce sera avec plaisir.

        Nicolas

        Répondre
        1. Tom Auteur de l’article

          Je vais rédiger un article pour parler des exercices de corrections posturale et de leurs bienfaits.

          Ca serait vraiment simpa de mettre en commun nos expériences pour aider les gens à mieux réussir leur changement de posture !

          J’ai déjà pas mal de choses à dire sur le matériel, l’organisation des séances, les erreurs que j’ai faites etc …

          Je te contacte par mail pour en parler !

          Répondre
  3. Ping : Souris ergonomique et douleurs à la main et au bras. | Le manageur sportif

  4. Ping : L’amélioration du confort de vie est-elle une bonne chose?? | Objectif Pleine Santé

  5. Ping : Contre le mal de dos : Un corps sans douleurs

  6. arno

    Bonjour,
    j’ai un tendinite derrière l’épaule gauche qui ne part plus. Ca brule ! je vais appliquer vos recommandations. Mon écran était bcp trop … à suivre !
    Merci pour cet article

    Répondre
    1. Tom Auteur de l’article

      Bonjour Arno !

      Tenez moi au courant des résultats !

      Il faut être assez patient et tester plusieurs réglages de chaises, bureau, de clavier etc.

      Thomas

      Répondre
  7. Ping : Douleurs au bureau : apprenez les bases de l'ergonomie ! | Le manageur sportif | Philippe GOULOIS Conseil | Scoop.it

  8. Ping : Mon bilan de l'année 2012 (partie1) | Le manageur sportif

  9. Ping : Douleurs au bureau : apprenez les bases de l'ergonomie ! | Le manageur sportif | santé travail et environnement | Scoop.it

  10. thomas

    Bonjour,

    merci pour cet article tres instructif.

    Au sujet des doubles ecrans :

    Au travail j’utilise deux ecrans 23 pouces pose l’un a cote de l’autre. Ou dois-je me placer. Bien en face d’un des deux ecrans ou au milieu (cad face a l’endroit ou les deux ecrans se touchent)? Ou dois je demander qque chose pour les superposer?

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Tom Auteur de l’article

      Bonjour !

      J’ai rencontré le même problème. On ne sait pas trop où se centrer et on tourne la tête à droite et à gauche toute la journée 🙂

      Personnellement, quand je travaille avec les deux écrans je me place devant le premier dont je me sert principalement.

      Ce n’est que de temps en temps que je jette un oeil au second écran, pour travailler sur deux logiciels en simultané.

      Je me suis aussi rendu compte qu’un seul écran de 23 pouces m’était souvent suffisant. Et j’évite ainsi de me tordre la tête :-).

      Peut-être pourriez vous n’utiliser que le second écran que pour les tâches pour lesquelles les deux écrans sont indispensables ?

      Répondre
  11. Ping : Douleurs au bureau : apprenez les bases de l'ergonomie ! | Le manageur sportif

  12. Ping : Douleurs au bureau : apprenez les bases de l'ergonomie ! | Le manageur sportif | Santé et bien-être au travail | Scoop.it

  13. bépo Addict

    Bonjour.

    A propos d’ergonomie, regarder également les effets du bépo.
    http://www.bepo.fr
    Propédeutique du français, cette disposition de clavier tient compte de la langue française.
    Pour l’avoir utilisé, le confort y est meilleur.

    Répondre
  14. Tom Auteur de l’article

    Bonjour !

    Une solution intéressante pour réduire l’effort de frappe sur le clavier.

    Pour ma part, par contre, j’écris autant en allemand, anglais qu’en francais. Donc je ne suis pas sûr d’en ressentir le besoin 🙂

    Merci pour l’info !

    Répondre
  15. thibaut Louis

    Bonjour Thomas,

    Votre article est bien construit et fort complet et je vous en félicite.
    Je pense qu’il va éviter à beaucoup de vos lecteurs des maux de toutes sortes dans les années à venir;)

    Étant kinésithérapeute spécialisé en pathologies dorsales je répète ces mêmes principes à mes patients depuis de longues années, inlassablement et tous les médias sont bons pour faire passer le message.

    Je suis en ce moment en train de rédiger un syllabus de formation pour l’ergonomie au poste de travail à l’attention d’employé de call-center et je désirerais utiliser certains de vos contenus et schéma si cela ne vous dérange pas.

    Je comprendrais si tel n’était pas le cas et je vous remercie d’avance de votre réponse,

    Bien à vous,

    Thibaut Louis.

    Répondre
    1. Tom Auteur de l’article

      Bonjour Thibaut,

      Merci pour votre commentaire !

      N’étant pas ergonome, je me suis basé sur le contenu de quelqu’un d’autre pour rédiger cet article. Comme je le dis à la fin de l’article c’est Madame Sylvie Montreuil, membre de la Chaire en Gestion de la Santé et de la Sécurité du Travail (www.cgsst.com) qui m’a permis de prendre pour source le guide de l’ergonomie dont elle est l’Auteure.

      Le plus dur pour moi c’était vraiment de faire un article synthétique (même si il est quand même long :-)). Le guide original fait quand même 75 pages ! http://www.cgsst.com/stock/fra/guide-dergonomie.pdf

      Les images et les informations de bases de mon article proviennent donc de ce guide. Peut-être pourriez-vous prendre contact directement avec l’auteure pour lui expliquer votre projet et lui demander si vous pouvez utiliser les images ?

      Si c’est le cas, vous pouvez simplement faire un clic droit dans mon article, puis « enregistrer sous ».

      Bonne soirée !

      Thomas

      Répondre
  16. Mister Yan

    Bonjour Thomas

    Je viens de découvrir ton site ( je me permets de te tutoyer car tu offres une image jeune, sympa et proche ). BRAVO !
    Ce blog est une mine de renseignements , de conseils, de trucs et astuces concretes, faciles à mettre en place et tellement utiles … C’est formidable !
    Je suis coach et consultant en entreprise et je suis impressionné par ta clarté , ton style et ta maturité . Je m’attendais à découvrir un « vieux professionnel  » et la photo de toi m’a bluffé..
    Je suis sensible à ta generosité, ton sens pratique et ta simplicité.
    Je vais revenir regulierement lire et relire tes articles et je m’inscris à ta newsletter
    Continue ; c’est super !
    A bientot 🙂

    Répondre
  17. S1

    Bonjour,
    je viens de parcourir vos conseils que je trouve très intéressants, mais un point m’échappe. Voilà je viens de subir une importante opération des seins ( nodules + mastose inflammatoire) et je viens de reprendre le travail depuis 2 jours après 2 mois d’arrêt. J’utilise un ordinateur portable toute la journée à mon poste de travail et des douleurs m’arrivent sur le sein droit depuis hier comme si j’avais pris des coups. Je suis un peu inquiète.Je suppose qu’il y a un lien entre les muscles, grand pectoral notamment, et le sein. Pouvez-vous m’aider?comment dois-je me positionner pour éviter ces douleurs ? Merci beaucoup de vos conseils car je ne souhaite pas aggraver mon état et reprendre sereinement.
    Merci.

    Répondre
    1. Tom Auteur de l’article

      Bonjour S1 !

      Comme expliqué dans l’article, l’utilisation d’un ordinateur portable seul (sans clavier ou sans écran supplémentaires) ne permet pas la mise en place d’une posture ergonomique.

      Il faut soit placer l’ordinateur à hauteur des yeux et taper sur un clavier distant, soit taper sur le clavier de l’ordinateur portable en projetant l’image de l’ordinateur portable sur un écran à hauteur des yeux.

      Ces deux solutions permettent d’éviter de se courber pour travailler sur l’ordinateur et permettent de réduire les douleurs liées au travail statique des muscles.

      Attention, je précise cependant que je ne suis ni ergonome, ni médecin et que je partage ces informations / conseils sans engagements.

      Dans tout les cas j’espère que vous pourrez mettre fin à vos douleurs 🙂

      Thomas

      Répondre
  18. Ping : Mon bureau mobile : Léger et transportable ! | Le manageur sportif

  19. Maria-Elisa

    Bonjour et merci pour cet article extrêmement instructif.
    Cependant je cherche une information que je ne trouve nulle part :
    Je travaille depuis six mois à un poste de travail équipé d’un bureau dit « en vague », ce qui fait que mon avant bras gauche est beaucoup plus soutenu que mon avant bras-droit qui est « dans le creux de la vague ». Je suis droitière, j’ai 39 ans, et j’ai malheureusement l’habitude des douleurs dans le trapèze droit après une journée de travail (ce que j’appelle le « mal de souris »). Cela passe en général rapidement le soir, et cela recommence le lendemain.
    Mais là j’ai affreusement mal à l’épaule gauche (trapèze, élévateur de l’omoplate et coiffe des rotateurs du bras). Après 10 séances de kiné, rien n’y fait et cette douleur est persistante, même quand je ne suis pas devant un ordinateur.
    J’ai clairement l’impression que mes deux avants-bras ne sont pas soutenus de la même manière (on voit bien que mes coudes ne sont pas au même niveau) et que du coup, j’élève involontaire l’épaule gauche, ce qui cause les contractures.
    Pouvez-vous me dire ce que vous pensez des bureaux « en vague » et si je peux demander à mon employeur de le remplacer par un bureau droit ?
    Merci !

    Répondre
  20. Tom Auteur de l’article

    Bonjour Maria-Elisa,

    Est-il possible de réorganiser votre plan de travail pour avoir une position symétrique et éviter que le bras gauche ne soit dans le vide ? :

    Déplacer la chaise, l’ordinateur, ou même, prendre le bureau à l’envers pour avoir la vague du côté extérieur ?

    Il n’est peut-être pas nécessaire de changer de bureau.

    Thomas

    Répondre
    1. Maria-Elisa

      Merci Thomas pour votre réponse.

      J’en déduis que vous n’êtes pas fan des bureaux en vague non plus !

      Malheureusement, j’ai déjà tout essayé pour changer mon poste de travail, en diagonale, d’un côté de l’autre, mes avant bras ne sont jamais symétriques. (c’est mon bras droit qui est moins soutenu, le bras gauche lui est « trop » soutenu). La « vague » est trop prononcée, il n’y a pas la moindre surface rectiligne.

      Je ne peux pas non plus retourner le bureau, je travaille dans une pièce vraiment très petite, avec une collègue en face qui a le même bureau, mais avec la vague dans l’autre sens ! comme elle est droitière aussi, elle a moins mal… Si je retournais le bureau, je n’aurais plus la place de m’asseoir !

      Je pose la question plutôt de manière générale car j’ai repéré un bureau droit non utilisé démonté dans une réserve, et je me demandais donc si le fait de demander un changement de bureau pourrait apporter une différence notable.

      Merci.

      Répondre
  21. valérie

    Un tout grand merci pour ces conseils! je passe 10h assise à mon bureau, et j’ai la nuque qui est devenue du béton douloureux et le bas du dos , le bassin super douloureux. Je tâche de compenser en faisant bcp de sport, pilates, aqua gym, yoga, aqua bike… mais maintenant cela me fait mal au dos aussi tellement je suis contractée… Dès lundi, je teste au boulot vos précieux conseils!!!! merci!!!!
    Valérie

    Répondre
      1. valérie

        Merci beaucoup Thomas,
        Oui j’avais mis hier ce livre dans mon « panier » d’amazon… je vais passer à l’action…
        Ce qui me désespère (j’en suis presque là) c’est que j’adore faire du sport , j’en ai toujours fait énormément depuis que je suis petite, natation, danse, ski, planche à voile et maintenant plus en salle, aqua sport et pilates et j’ai vraiment l’impression que faire ce sport ne fait qu’aggraver mes douleurs malgré le fait que je prenne bcp de temps à faire des étirements…Il y aussi que je dors mal à cause de mes chats! 🙂 et un matelas pas optimal; bref je vais tâcher aussi d’investir dans la literie et planquer mes chats la nuit!
        Merci en tous cas vous me donnez de l’espoir, 45 ans certes mais je suis partie pour 100 alors faut que ce dos me suive!
        Une très belle journée à vous,
        Votre enthousiasme est très agréable
        🙂

        Répondre
  22. Ping : Daspike | Pearltrees

  23. Mathias

    Bonjour Tom et merci pour ce petit blogue.

    Je suis graphiste et je souffre d’une tendinite sévère (épaule droite), j’ai tout essayé pour calmer ma douleur. Je commence à considerer votre souris d’ordinateur mais j’aimerai avoir un peu de feedback de votre par. Pensez vous que cela pourrait aider à enlever ma tendinite ?

    Ps : j’ai depuis des lustres le clavier ergo microsoft Natural Keyboard, ça marche super pour ma main gauche… mais je suis pas sur pour votre souris d’ordinateur.

    Merci

    Répondre
    1. Tom Auteur de l’article

      Bonsoir Mathias,

      Je ne peux pas garantir les résultats. Je sais que cela a marché pour moi, et pour beaucoup d’autres gens qui utilisent la souris, mais on ne peut rien garantir.

      Je pense que le mieux c’est de tester. Je crois que Amazon rembourse si on retourne le produit, ou alors on peut obtenir un avoir.

      Ou alors si par hasard vous avez un ami ou un collègue qui en utilise une, vous pourriez la lui emprunter.

      Tenez moi au courant si vous finissez par la tester !

      Thomas

      Thomas

      Répondre
      1. Mathias

        Je l ai commandé sur un site au Canada, avec possibilité de remboursement d’ici 15 jours.

        On va donc voir le résultat et si ça marche, je pourrai enfin soupirer car cela fait des années que je souffre sans rien dire, j en suis rendu à prendre des relaxant musculaire…

        Encore merci pour tout.

        Mat.

        Répondre
  24. kells

    Salut Thomas,

    Je tiens juste à te remercier car ton article est vraiment très intéressant et enrichissant, j’ai des douleurs au niveau du bas du dos qui s’accentuent de jour en jour depuis que je travail en bureau, je consulte depuis peu un ostéopathe pour me soulager mais cela ne suffit pas sur le long terme, je vais adopter tes techniques de « posture ergonomiques » en espérant ressentir les résultats rapidement car ça deviens limite atroce…je ne sais parfois plus comment me tenir, me courber le dos comme un ado blazé me soulage et me tenir droit me fait mal /me fatigue, pourtant je pense que c’est la meilleure position.
    Il y a plein de choses que j’ai appris notamment les angles de posture dès avant-bras…souris/clavier ergonomique et ses bienfaits…tu as cité des exemples de positions que mes collègues et moi avions pris pour mauvaises habitudes et j’espère qu’il ne nous sera pas trop difficile de les banires à tout jamais.

    À bientôt sur ton blog 🙂

    Répondre
    1. Tom Auteur de l’article

      Bonjour Kells,

      Merci d’avoir pris la peine de laisser un commentaire, ç’est vraiment encouragent !

      J’espère que tes douleurs s’en iront, tiens moi au courant !

      Thomas

      Répondre
      1. Lecu

        Hello,

        Moi j’ai demandé un tabouret au bureau.

        Je me suis efforcé de me tenir droit comme un manche à balais ! bas du dos bien cambré
        Au début, un peu pénible… puis après c’est devenu une simple habitude et je n’y pense meme plus.
        Les collègues rient mais je m’en fou.

        Idem en voiture, j’ai le siège à prsque 90 degré, les deux mains sur le volant que je tire vers moi…
        avant toujours mal au dos en voiture… maintenant fini… au début fatiguant… mais après juste une habitude comme la cigartette !!!

        Répondre
  25. Ping : Pourquoi utiliser un clavier ergonomique ? | Le manageur sportif

  26. Ping : 3 solutions pour ne plus avoir mal au dos : Clic Recherche

  27. reponse

    Trés bon article intéréssant et rare , par contre il y a un point intéréssant que personne ne souléve est que plus le muscle est détendu plus il ne travaille donc pas et s’affaibli …
    ceux qui a son tour crée d’autres problémes

    est ce quelqu’un serait si les chaises sans accoudoirs sont meilleurs car pour ma part par exemple sans accoudoirs mes bras , mes épaules sont plus toniques …
    alors que quand le confort est parfait je me sens tout mou de partout … ce qui n’est pas bon non plus en réalité

    cdt

    Répondre
  28. Ping : Ordinateur portable et ergonomie : La solution. | Le manageur sportif

  29. Wertheimer mireille

    Merci !!!

    Je suis « Assitant Prévention » pour un laboratoire de Recherche Inserm/université.
    Je dispose de pas mal d’outils pour sensibiliser mes collègues et étudiants aux TMS et, entre autre, l’aménagement du poste de travail mais votre blog est « trop bien » !!! C’est donc à tour de bras que j’envoie votre adresse aux personnes qui passent (les étudiants en Master,thèse)et ceux qui restent (mes collègues).
    J’ai acheté récemment une souris ergonomique (avant d’avoir des douleurs) pas de soucis d’adaptation…

    Merci encore pour ce super blog

    Répondre
    1. Tom Auteur de l’article

      Bonsoir Mireille !

      Merci pour ce commentaire plus qu’encourageant ! Cela me donne envie de continuer à écrire 🙂

      Merci aussi beaucoup de prendre la peine de parler du blog autour de vous !

      À bientôt !

      Répondre
  30. Lecu

    Encore un grand merci Herr Doktor sportif !

    Je vous suis reconnaissant !
    Si vous m’envoyez vos coordonnées en Allemagne et que je suis de passage… alors je me ferai un grand plaisir de vous inviter pour une bonne bouffe et parler sport et santé. J’aimerai aussi avoir vos impression des Allemands… perso j’ai beaucoup d’interractions avec les suisse-allemands… des gens sérieux, travailleurs, fiables, honnêtes, polyglottes, n’aiment pas le risque… mais un peu bornés et trop discipliné , avare, Vous savez comment on dit à une fille je vous aime en suisse: je t’invite à boire un café et c’est moi qui paye.. si si

    Je vous dirai alors les bienfaits de manger de l’ail, des radis, raves , jus de betterave rouge…carotte et boire régulièrement du VINAIGRE DE CIDRE ! dilué bien entendu …

    J’habite en Suisse, marié sans enfant et adore la moto et le vélo.
    ma femme… elle déteste le sport mais à part cela c’est un ANGE !!!

    Cordialement,
    Pascal

    Répondre
    1. Tom Auteur de l’article

      Re-bonsoir Pascal !

      Pour la proposition de bonne bouffe, pourquoi pas ! Vous pouvez me contacter via le formulaire de contact du blog. Je vis à Munich.

      Pour ce qui est des allemands je dirai aussi :

      des gens sérieux,
      travailleurs,
      fiables,
      honnêtes,
      polyglottes,

      Tout ça, je l’ai constaté aussi. Je rajouterai par contre « conformiste » :-). L’esprit un peu « Mouton de panurge » me gêne parfois un peu 🙂

      Répondre
  31. Physio Atlas

    Une bonne posture permet d’éviter tellement de blessures! Comme vous le dites, l’ergonomie du poste de travail devrait être plus présente dans les milieux de travail. Merci pour cet article!

    Répondre
  32. Ping : 3 Bonnes raisons de prendre le train en déplacement professionel | Le manageur sportif

  33. Ping : 3 exercices simples contre le mal de dos au bureau | Le manageur sportif

  34. Ping : Vers un bureau entièrement numérique : rêve ou cauchemard ? | Le manageur sportif

  35. Gabriel

    Bonjour Monsieur,

    j’ai trouvé votre site très intéressant, je vous remercie de cette mine d’informations très claires.

    Je serais heureux si, par chance, vous étiez en mesure de m’aider dans mon problème pratique, pour lequel aucun professionnel médical ou para-médical n’a été en mesure de me guider.

    Souffrant fortement depuis des années du côté droit supérier, la douleur partant de l’omoplate droite et irradiant dans les côtes droites et le bras droit, je suis très handicappé car j’utilise intensément le clavier et le trackpad de mon PowerBook – c’est une nécessité professionnelle.

    Souffrant de spondylarthrie ankylosante depuis des décennies, je travaille beaucoup debout, et que je sois assis ou debout face à l’écran je cache mon bras droit derrère mon dos pour ne pas être tenté de l’utiliser quand je dois accéder aux touches « delete » et « return », qui sont positionnées si loin sur la droite… La position déportée sur la gauche de la « spacebar » est également un problème.

    Résultat de ces acrobaties avec ma main gauche, mon bras gauche et ma nuque gauche souffrent aussi des projections de bras très fréquentes que je dois faire sur ces deux touches « delete » et « return », et ma productivité a beaucoup baissé ces dernières années à cause de toutes ces contraintes.

    Ce qu’il me faudrait, c’est un clavier externe où les touches « delete » et « return » soient situées sur la gauche, ou du moins se trouvent des deux côtés du clavier (de la même façon que les touches « shift », « alt » et « command » sont doublées à gauche et à droite), et idéalement où la « spacebar » ne soit pas déportée sur la gauche.

    J’ai cherché en vain. J’ai tenté des logiciels de changement d’attribution de touches, mais ça ne marche pas avec les touches de commande/transformation.

    Alors si vous aviez une idée… cela m’aiderait tellement.

    Cordialement

    Répondre
    1. bépo

      vous avez aussi des pad numérique.
      parfois même, le tactile, ca change totalement l’ergonomie.

      a voir. note pour précédent post, typematrix et bépo restent deux projets distincts.
      typematrix propose des dispositions de claviers colemak, bépo.
      il y a aussi un ou deux revendeurs en france.

      Répondre
    2. Tom Auteur de l’article

      Bonjour Gabriel,

      C’est vraiment regrettable qu’aucun professionnel ne puisse vous conseiller.

      Je vous conseille d’expérimenter par vous même quelques changements et de les tester pendant 2 semaines pour observer si la situation s’améliore.

      – Le trackball : d’après les principes d’ergonomie cités dans mon article, le trackball n’est pas ergonomique. Je vous conseille d’inverstir dans une souris ergonomique « externe » type « Evoluent ». Je possède 3 modèles de ce fabricant. Les modèles filaires comme sans fils sont excellents.
      Avec une souris « normale » ainsi que les pavés tactiles, j’ai toujours eu d’importantes douleurs derrière l’omoplate, le long du bras et sur le dos de la mains… Avec les souris ergonomiques, je n’ai plus de problèmes:

      http://www.le-manageur-sportif.com/souris-ergonomique-douleurs/

      – Je ne connais pas le modèle de votre ordinateur, mais si l’épaisseur du clavier « intégré » est trop grande, le poignet se casse lors de la frappe, et les muscles des mains se fatiguent très vite. L’idéal serait d’utiliser un clavier ergonomique « externe » branché en USB.

      http://www.le-manageur-sportif.com/clavier-ergonomique/

      – Pour ce qui est des la touche suppression placée à droite, je ne connais pas de clavier où elle se trouve de chaque côtés.

      – Dans tous les cas je vous recommande de surélever votre ordinateur portable avec le support que je présente dans cet article :

      http://www.le-manageur-sportif.com/ordinateur-portable-et-ergonomie/

      Voilà ! Ne reste plus qu’à essayer et tester. Je suis persuadé que vos douleurs disparaîtront en grande partie, même si les touches de suppression ne sont pas placées à l’endroit optimal.

      Répondre
  36. bépo

    avez vous réfléchi aux claviers typematrix ?
    j’en ai un. les touches de retour et supprimer sont au centre du clavier. On peut donc les utiliser des deux mains.

    perso, j’utilise le bépo pour taper en français sans correcteur : ca libère de se libérer des notifications automatiques. ca apaise.
    je prends du plaisir et de l’apaisement à même eteindre mon smartphone et mon pc.
    C’est comme conduire sans gps. on peut avec, et on peut sans.
    je choisis aussi bien avec, que sans azerty/bépo.
    http://www.bepo.fr a savoir, ca prend autant de temps d’apprendre azerty que bépo.
    ca peut valoir le coup de vous inscrire sur le forum du bépo et poser vos questions. Il y a des gens qui travaillent dans la santé et peuvent partager leurs expériences.
    L’avantage est de s’offrir la phase d’apprentissage.
    (cf la conférence de joe dispensenza faites évoluer votre cerveau lors des journées conférences TEDX).
    On reste un être cognitif, avec une notion de vivre sur ses ressentis ou rechercher l’apprentissage.
    Quand on subit une TMS, qu’est-on prêt à apprendre pour sortir de cette zone pathogène ?

    pou revenir au typematrix, les touches verticales, ca déroute au début.
    l’idée reste de réfléchir sur la position au poste de travail.
    des pros de santé regardent de près le fauteuil, la hauteur du buste par rapport au bureau, les positions de repos (ou il n’y a pas de tension provoquant de trouble musculo squelettique)

    Répondre
  37. Gabriel

    Merci Tom et Bepo de vos réponses et suggestions, c’est bien aimable à vous d’avoir pris le temps nécessaire. Le Typematrix avec ses touches delete et return au milieu m’intéresse évidemment, dommage qu’ils ne répondent pas aux inquiries.

    Votre commentaire Tom: « Avec une souris « normale » ainsi que les pavés tactiles, j’ai toujours eu d’importantes douleurs derrière l’omoplate, le long du bras et sur le dos de la mains… » m’interpelle, je vais donc faire un essai de retour à la souris, mais à une Evoluent que j’aurais prise en main au préalable dans une magasin, pour la sentir.

    Cordialement

    Répondre
  38. Gabriel

    Bonjour Thomas,

    je vous donne un petit feedback après 10 jours de pratique.

    1. Les quatre exercices de Christophe Carrio sont très bons. Je pratique depuis des années des exercices « Pilates » avec une bande élastique comme celle qu’il utilise, mais je n’avais jamais vu ces quatre exercices là. Un GRAND merci de m’avoir permis de les découvrir.

    2. J’ai bricolé un petit support de poignets que je glisse devant mon portable (un MacBook Pro Retina de fin 2013), de façon à ce que trackpad et touches se retrouvent comme affleurant de la surface de la table ainsi virtuelle rehaussée (j’ai évidemment un peu rehaussé mon siège). Il ne m’a fallu que quelques heures d’adaptation, et je ressens déjà après quelques jours beaucoup moins de douleurs aux poignets, qui travaillent maintenant dans le prolongement de mes avants-bras (eux-mêmes à angle droit de mes bras), sans plus « casser » vers le haut. J’ai aussi moins mal derrière l’omoplate.

    3. Depuis la v. 10.7 du MacOS X, les scroll arrows ont été supprimées de la scroll-bar. Les développeurs ont suivi. Pour moi, c’est un désastre ergonomique et productif.
    J’ai trouvé pour Firefox (j’utilise la v. 37) des add-ons qui m’aident énormément de ce côté:
    – « Scroll UP » me permet d’avoir en bas à droite un bouton pour aller d’un coup tout en haut de la page web affichée.
    – « Simple-scroll-to-top » me permet d’avoir en haut à droite un bouton pour aller d’un coup soit tout en haut soit tout en bas de la page web affichée.
    – « Scrollkey » me permet de scroller vers le bas ou le haut en appuyant sur les touches J ou K, respectivement; l’utilisateur définit le nombre de pixels sur la verticalité qui défilent à chaque pression de touches; pour ma part, vu la taille de caractères avec laquelle j’aime travailler, et la taille de mon écran, 700 pixels verticaux me permettent de me déplacer d’un peu moins d’une page à chaque pression sur ces touches J ou K.

    Grâce à ces trois add-ons, je dois beaucoup moins qu’avant scroller avec les doigts sur le track-pad, énorme progrès ergonomique et productif.

    – Pour information: les add-ons « Scroll to top/bottom », « self-scroll » et « scroll-bar anywhere » ne fonctionnent pas sous Firefox 37. « Scroll to top », très séduisant puisqu’il offre en plus des boutons pour le scroll page à page, est bizarre et déplaisant car il vous « track » méchamment… Je ne l’utilise donc pas.

    4. Hélas j’utilise énormément Ms Word… Si vous, ou un de vos lecteurs, aviez une idée de où donc peut-on trouver des add-ons ou applets du même type que décrites en 3. pour le MacOS 10.9 et pour Microsoft Word Mac 2011…

    Pour Microsoft, j’ai rien trouvé du tout, pour MacOS je n’ai trouvé que des applets pour des versions bien antérieures à l’OS 10.9

    Voilà. Quoi qu’il en soit, grâce aux actions 1-3, j’ai déjà moins mal avant même d’avoir changé de clavier (très difficile de trouver, ça!!) ou d’avoir adopté une souris Evoluent ou rollermouse.

    Encore merci, et bonne suite.

    Gabriel

    Répondre
  39. Ping : exemple de ergonomie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *