Pourquoi j’utilise un clavier ergonomique

clavier ergonomique dessus

Dans mon article sur le bureau ergonomique, j’avais expliqué que pour faire disparaître les douleurs il fallait se rapprocher le plus de la « position neutre »  qui n’induit pas d’efforts « statiques », à l’origine de nos douleurs.

Dans cet article j’avais énoncé les principes de base de l’ergonomie, mais je n’avais pas conseillé sur le choix du matériel à utiliser.

J’ai commencé à le faire dans l’article sur la souris ergonomique, où j’ai présenté la souris ergonomique que j’utilise au quotidien.

Aujourd’hui dans cet article je vous présente le clavier ergonomique que j’utilise au bureau comme à la maison, depuis maintenant 1 an et demi.

Respect de la position neutre :

Ce clavier permet le respect de la position neutre des poignets en permettant de régler l’angle du clavier selon 2 axes.

Une manette permet de régler l’inclinaison du clavier comme on le souhaite.

Avec un clavier ordinaire, on est obligé de se « casser » le poignet pour placer les mains dans l’axe du clavier. Cette position génère des efforts statiques à l’origine des douleurs aux bras.

avec ou sans clavier ergomomique

Pour s’habituer progressivement au fait d’avoir les deux mains séparées et inclinées, on peut commencer avec le clavier posé à plat, puis augmenter progressivement l’inclinaison en ajustant le levier de fixation.

Par contre, au fur et à mesure que vous voulez incliner le clavier à la verticale, celui-ci se surélève du bureau ! (logique :-))

Et pour pouvoir quand même poser (reposer) les poignets lors de la frappe, vous aurrez besoin d’ajouter des reposes poignets.

Pour commencer et faire des essais vous pouvez placer des paquets de mouchoirs dont vous réglez l’épaisseur en enlevant ou ajoutant des mouchoirs dans le paquet 🙂

Et pour éviter qu’ils ne glissent, placez un morceau de scotch enroulé sur lui-même, entre le paquet de mouchoir et le bureau.

Sinon vous pouvez acheter des reposes poignets pour souris.

Un clavier ergonomique n’est pas trop large :

Un des défauts des claviers standards avec pavé numérique est qu’ils imposent de placer la souris à l’extrême droite de notre épaule, dans une position non-ergonomique (ce n’est pas aussi vrai pour les gauchers qui ont la souris à gauche).

clavier ergonomiqueIci, comme le clavier est sans pavé numérique, on peut poser la souris à sa droite dans une position ergonomique.

Une alternative consiste à placer la souris devant le clavier, mais cela implique des plus grands mouvements de bras pour passer de la souris au clavier… chacun ses préférences.

Mais sans pavé numérique, où taper les chiffres ?

En fait, le fabriquant de ce clavier est assez malin : Un pavé numérique est caché dans le clavier lui-même au sein même de l’alphabet. On peut l’activer / le désactiver à l’aide d’une touche spéciale.

Ce n’est pas aussi bien qu’un vrai pavé numérique, mais c’est beaucoup plus rapide que de taper sur la ligne de chiffre juste au-dessus du clavier !

Avec l’expérience je suis presque aussi rapide qu’avec un pavé numérique distinct.

Il est aussi possible de s’équiper d’un pavé numérique indépendant (USB ou Bluetooth) pour les jours où on a vraiment besoin de taper beaucoup de chiffres.

Disposition des touches du clavier:

Je trouve les touches du clavier bien disposées. C’est bien pensé, avec bon sens. Par exemple les touches Supp (Dell) et Effacer se trouvent à gauche, très accessibles de la main gauche.

Ce sont des touches de correction que l’on utilise souvent et le fait de les avoir accessibles à la main gauche (en bougeant à peine le petit doigt) permet d’éviter de faire un mouvement de bras pour chaque suppression !

On économise ainsi chaque jour de nombreux mouvements ! Les touches ne demandent que peu d’effort de frappe, c’est agréable.

Dernier petit détail, il est compatible avec les Macs d’Apple.

Pour résumer:

Les (+) :

  • Très ergonomique
  • Compact
  • Touches bien pensées et agréables à utiliser

Le système de fixation avec la rotule et le levier de réglage est très facile à manipuler et permet de choisir l’angle qui nous convient le mieux. Ce système est breveté par la marque Goldtouch, on ne le retrouve sur aucun autre clavier ergonomique.

levier clavier ergonomiqueLes (-) :

  • Demande un certain temps d’adaptation. En particulier, il est nécessaire de savoir taper avec les deux mains, puisque le clavier est « coupé »  en deux. Plus possible de laisser le seul index de la main droite (ou gauche) se balader de gauche à droite du clavier !
  • Pas facile d’en trouver à acheter, à part sur internet (et encore)

Pour améliorer ma technique de frappe à deux mains sur le clavier, j’ai utilisé ce site de dactylographie gratuit :

Exercices de dactylographie gratuits

5 minutes par-ci, 10 minutes par là… On progresse très vite !

Taper avec les deux mains et tous les doigts (ou presque) permet d’être plus rapide et de mieux répartir la fatigue musculaire.

Avec ce clavier j’ai pu faire disparaître les douleurs aux bras dont j’étais victime auparavant. Tout comme ma souris ergonomique a fait disparaître mes douleurs au poignet, avant bras et omoplate 🙂

Si vous tapez beaucoup sur ordinateur, je vous encourage sérieusement à vous équiper d’un tel clavier !

Où acheter un clavier ergonomique

Ce n’est malheureusement pas si facile de trouver ce genre de clavier à acheter sur internet, et encore pire en magasin (en tous cas c’est le constat que j’ai fait).

– Clavier de voyage :

Le clavier que je vous ai présenté est le clavier ergonomique Goldtouch Go! Travel.

Ce clavier est assez compact et conçu pour voyager. Mais attention, ce clavier n’est actuellement disponible qu’avec les dispositions QWERTY (USA), QWERTY (ES), QWERTY (RU), QWERTZ (DE). Il n’est donc pas disponible en AZERTY (pour les francophones)

 

– Clavier de bureau :

Son grand frère, le clavier Goldtouch Adjustable est tout aussi ergonomique, et disponible dans presque toutes les configurations de langues, y compris AZERTY. Pour quelqu’un qui a besoin d’un bon clavier de bureau, et qui ne voyage pas énormément, ce clavier est un excellent choix.

 

– Reposes poignets :

Pour finir voici les reposes poignets que j’utilise :

Ils sont simples mais fonctionnels avec un revêtement antidérapant sur le dessous.


 Voilà pour ce premier article de l’année 2014 !

Si vous avez des questions ou des remarques, les commentaires en bas de l’article sont là pour ça 🙂

Je vous souhaite une excellente année 2014 !

@ très bientôt sur le blog,

Thomas

À lire absolument :

12 réflexions au sujet de « Pourquoi j’utilise un clavier ergonomique »

  1. Anddy

    Bonjour et merci pour cet article très intéressant.

    J’ai lu également celui sur le bureau ergonomique, et j’avais justement une question à ce propos. J’ai trouvé sur le net des articles prônant une position de travail debout : qu’en pensez-vous ?

    Répondre
    1. Tom Auteur de l’article

      Bonsoir Anddy !

      Une remarque très intéressante 😀

      D’après moi, la position debout apporte au moins 2 avantages :

      1 – La courbure naturelle de la colonne vertébrale est respectée et les contraintes sur les disques lombaires sont moindres, on diminue le risque de douleur et maladies associées (hernie discale, lombalgie …)
      2 – La position debout élève notre métabolisme de base. Notre coeur bat légèrement plus en étant debout qu’en étant assis. À l’échelle d’une journée de travail ça compte !

      Mais comme pour la position assise, si on reste immobile, les efforts statiques vont dans tous les cas provoquer des douleurs et des « noeuds » aux niveaux des muscles.

      Donc, que l’on décide de travailler assis ou debout, il ne faut pas oublier de bouger. Faire une petite pause de 5-10 min par heures, pour s’étirer le dos, les bras, les jambes, mobiliser les articulations. (Christophe Carrio donne de très bon exercices d’étirements à faire durant la pause dans son livre « Un corps Sans douleur »)

      Pour finir avant de travailler debout je pense qu’il faut d’abord s’assurer de 2 choses :

      >> Il faut que notre activité et nos tâches quotidiennes nous le permettent (ou du moins une partie non négligeable)

      Par exemple, si j’avais beaucoup de coups de téléphone à passer, il me serrait possible de le faire debout, voire, encore mieux, en marchant :-). Mais si nos tâches demandent beaucoup de concentration ( sur papier ou ordinateur), on préférera peut-être s’asseoir.

      >> Il faut s’équiper d’un bureau spécial. Dans l’idéal un bureau sur piston permettant de travailler assis comme debout. Certains bureaux sont équipés d’une pédale et un moteur électrique qui permet de basculer d’une position à une autre. Il y en d’autre simplement mécaniques, où l’on « pompe » avec le pied pour faire monter le bureau. (J’en ai même vu chez IKEA)

      C’est la raison pour laquelle je n’ai pas encore testé de travailler debout. Je n’ai pas (du moins, pas encore) souhaité demander à mon employeur de m’offrir un bureau différent de celui des autres. J’ai été gâté, j’ai déjà eu droit à la souris et au clavier ergonomique alors .. :-))

      voilà !

      Répondre
      1. Cécile

        Il est quand même sympa ton employeur de te fournir du matériel ergonomique.
        Là où je travaille, c’est tellement long et compliqué d’obtenir ce genre de matériel que j’ai fini par emmener ma souris sans fil personnelle au boulot (je n’utilise quasiment jamais mon ordinateur chez moi).
        Finalement c’est un peu comme lorsque je prends mon stylo parce qu’il écrit mieux 😉 Je préfère prendre soin de mes articulations !
        PS : ton autre article sur l’ergonomie du poste de travail m’a été très utile l’an dernier dans le cadre de mes missions d’hygiène et sécurité. Merci 🙂

        Répondre
        1. Tom Auteur de l’article

          Bonjour Cécile !

          Merci pour le commentaire !

          Oui en effet j’ai de la chance, mon employeur est relativement à l’écoute des employés 🙂

          Je ne peux pas dire si cela vient du fait que je suis en Allemagne, ou bien parce que je travaille dans une entreprise de taille moyenne.

          Si mon clavier et ma souris n’avaient pas été pris en charge, je les aurais moi aussi payé de ma poche.

          J’avais tellement mal au bras et à la main avec mon ancienne souris…

          @ Bientôt !

          Thomas

          Répondre
  2. Ping : Ordinateur portable et ergonomie : La solution. | Le manageur sportif

  3. Lecu

    Guten Tag Herr Dr Sportif !

    Excellents tes articles, Merci beaucoup !
    Vous travaillez pour quelle entreprise ? En Allemagne si j’ai bien compris…

    Je ne sais pas si vous avez déjà parlé de vélo pliable pour commuter

    Si cela peut vous intéresser, je viens d’en acheter un: Strida ! et c’est Kokoriko !!! si si

    Super pour aller au boulot, plié et déplié en 4 sec. Complètement plié en moins de 8 ( guidon, pédales ). Se range dans une petite voiture genre Honda Jazz ancien model qui est relativement étroit …

    Merci encore pour vos précieux conseils et le temps que vous y passez… ? pendant les heures de bureau ?

    Ah oui encore un truc, depuis tout petit, j’ai tendance à avoir le dos courbé (fainéant) et au bureau j’avais tendance à me laisser aller donc dos encore plus courbé. Depuis 8 ans, je me suis forcé à me tenir droit comme un balais… les premières semaines … pénible… puis après c’est devenu une habitude.

    Idem en voiture, j’ai le dossier à presque 90 degré et me force à me tenir droit … cambrer mon bas du dos vers l’avant soit tendre mon ventre vers le devant … au début pénible… je tenais environ 10 min puis après j’oubliais et à nouveau affaissé sur mon siège… Maintenant , après 1 mois d’effort je réussis à me tenir très droit dans la voiture et je me muscle en même temps le dos… et cela m’oblige aussi à me tenir éveillé sur l’autoroute… eh oui… j’ai tendance à m’endormir au volant ( une tare familiale, idem pour mon papa … ) j’ai frolé la mort une fois en m’endormant… tapé contre une glissière…

    Encore un truc: Herr Dr, vous avez un truc pour les problèmes de nuque et épaules ? j’ai toujours très mal … parfois je travaille avec une minerve… mais les collègues …

    Bien à vous, et encore un grand bravo et mercis sincères
    Pascal

    Répondre
    1. Tom Auteur de l’article

      Bonsoir pascal !

      Merci pour les commentaires positifs 🙂

      – Non je n’ai pas encore parlé de vélo pliable car je n’en ai pas, et donc je suis mal placé pour en parler. Mais une fois que vous aurez testé le vôtre et que vous aurez un peu de recul, ça m’intéresserai vraiment de savoir ce que vous en pensez !

      J’ai regardé les vélos Strida sur internet et c’est vrai qu’ils ont l’air bien conçus. J’aime bien le fait d’avoir une courroie à la place d’une chaîne de vélo toute sale qui d’habitude tâche le pantalon : Un vrai plus !

      Et le cas échéant, si vous souhaitez partager votre expérience en rédigeant un article pour le blog, ce sera avec plaisir que je le publierai !

      – Non je ne rédige pas mes article sur mes heures de travail ! Je ne me le permettrai pas ! Et puis mon travail me passionne, je n’ai pas le temps de m’ennuyer au bureau 🙂

      Écrire des articles prend beaucoup de temps mais en s’organisant c’est possible. Ce qui le rend plus facile c’est aussi le fait de découper le « travail » en petits morceaux. Ainsi je valorise 15 minutes ici, 30 minutes par là.

      Par exemple j’ai rédigé le long article sur l’ergonomie dans le train. J’ai toujours de quoi écrire avec moi et mes listes de tâches sur mon Smartphone qui me permettent de savoir où j’en suis et de pouvoir rapidement reprendre là où j’en étais resté.

      Pour la nuque et les épaules, je pense que c’est surtout la douleur liée à l’effort statique quand on ne bouge pas devant l’ordinateur. Il faut faire des pauses et bouger la tête de haut en bas, de droite à gauche, l’incliner des deux côtés une vingtaine de fois. On peut aussi se masser avec une balle de tennis cela fait beaucoup de bien et délie les nœuds dans les muscles.

      Bonne soirée et à bientôt sur le blog !

      Répondre
  4. Ping : Pourquoi j'ai décidé de travailler debout | Le manageur sportif

  5. ASSAYAG

    merci beaucoup pour votre article
    je me renseigne depuis plusieurs semaines sur les claviers ergonomiques.
    Vous donnez beaucoup de bons conseils!

    Répondre
    1. Tom Auteur de l’article

      Bonjour Aymeric, oui j’en ai entendu beaucoup de bien !

      Pour ma part, je ne peux pas tester, car travaillant à la fois en Allemand/Anglais/Francais sur le clavier, l’optimisation de la frappe pour une langue plutôt qu’une autre ne me serait pas d’un grand intérêt.

      Mais pour les personnes rédigeant du texte en Français au kilomètre, le Bépo est à tester !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *