Pourquoi travailler debout ?

Travailler debout 1

Il y a quelques semaines j’ai publié un article pour présenter une nouvelle tendance qui consiste à marcher en travaillant, grâce à un tapis de course.

Mais avant d’en arriver là, une étape intermédiaire consiste à travailler debout, et non plus assis.
Si vous avez des douleurs au dos, à la nuque et même des maux de têtes en fin de journée à force de travailler assis(-se), alors travailler debout peut être une solution !

La position assise et immobile est néfaste pour notre santé, cela déforme notre posture naturelle, détériore nos disques vertébraux, crée des déséquilibres musculaires, induit des maux de dos ainsi que le développement de maladies (Hernies, sciatiques, lombalgies, etc.).

D’où l’idée de traiter le problème à la source, en travaillant debout !

Il y a un mois, au bureau, j’ai par hasard trouvé une table haute abandonnée dans la salle de pause-café. Je l’ai installée dans mon bureau pour faire un test.

J’y ai installé mon ordinateur portable sur un support qui permet de relever l’écran. J’ai juste assez de place pour mon clavier ergonomique, et ma souris ergonomique.

Le reste de mes affaires, mes dossiers, mes crayons, mes corbeilles, est resté sur mon bureau.

Les 2 premières heures à travailler debout :

Pour s’y habituer, il m’a fallu 2 heures. Au départ, je ne pensais pas pouvoir me concentrer sur des sujets complexes si je restais debout. En fait c’est tout à fait possible, il faut simplement s’entraîner.

C’est comme en course d’orientation, en tant que débutant(-te), on a parfois du mal à se repérer sur la carte tout en courant. Puis avec l’entraînement, on arrive à faire fonctionner nos jambes en même temps que notre tête ! (Les militaires s’y entraînent beaucoup aussi).

Les avantages à travailler debout :

Le premier avantage c’est justement qu’on est plus actif (active). La posture debout nous fait consommer plus d’énergie que la posture assise. C’est comme si l’on faisait un peu de sport, tout au long de la journée (donc 40 heures par semaine !), avec tous les effets positifs que cela a sur notre santé.

De plus, pour celles ou ceux qui veulent se mettre au sport en douceur et / ou perdre du poids facilement, c’est idéal !

Le second avantage est justement l’ensemble des douleurs de dos, de nuque et les problèmes aux disques lombaires qui disparaissent à partir du moment où l’on se tient droit (-e) avec une courbure naturelle de la colonne vertébrale.

Le 3ième avantage que j’ai remarqué est que je dispose d’un niveau d’énergie plus élevé. Je suis plus actif, plus en forme. Le soir après le bureau, j’ai la pêche ! Je n’ai pas mal partout, au contraire je me sens bien 🙂

L’inconvénient à travailler debout:

Il y a un inconvénient que l’on peut cependant facilement atténuer.
En étant immobile et debout, le sang a du mal à remonter jusqu’au coeur. Et au bout de quelques heures on peut ressentir des douleurs dans le bas des jambes. La première solution simple consiste à marcher de temps en temps (aller à la photocopieuse, se déplacer pour parler à un collègue).

On peut faire des « pauses » pour travailler 15-30 minutes assis, par exemple pour annoter un document, prendre quelques notes … Ainsi on inverse la tendance, au lieu de passer 8 heures par jour assis(-se) et 1 heure debout, on fait l’inverse ! 🙂

La deuxième solution consiste à porter des chaussettes ou bas de contention. C’est vraiment efficace, cela facilite beaucoup le retour veineux. La fatigue au niveau des jambes disparaît presque entièrement avec des bas de contention.

Mes recommandations pour mieux travailler debout :

Si vous travaillez assis (-e) depuis plusieurs années, vous pouvez rencontrer des difficultés à travailler debout. Votre posture, au fil des années s’est probablement déformée, pour s’adapter à votre mode de vie « assis ». Il est donc important de la corriger, avec des exercices d’étirement et de renforcement musculaires. En un mois vous pouvez retrouver un posture saine. Vous vous tiendrez alors naturellement droit(-te) et il vous sera facile, voire naturel de travailler debout. Ne vous découragez pas, le jeu en vaut la chandelle et vous trouverez toutes les infos dans mon article sur la correction posturale.

Il ne faut pas se forcer à travailler toute la journée debout. Si cela devient désagréable, ou douloureux, alors il est raisonnable de faire une pause pour travailler 30 minutes / 1 heure assis(-se). Pour cette raison, les bureaux à hauteur variable sont très pratiques !

Voici quelques photos de mon bureau actuel :

 Travailler debout 2 Travailler debout 3

Pour ceux et celles qui ont suivi ou qui suivent encore ma formation en organisation en ligne pour apprendre à s’organiser, rassurez-vous : Mon système d’organisation est bien là, mais en 2 parties. Mes listes sont sur mon ordinateur, tandis que le reste de mon système se trouve encore sur mon bureau.

Je pense bientôt demander à mon employeur un bureau à hauteur variable, soit électrique, soit avec une manivelle. Cela me permettra de tout garder sur le même bureau, et de relever / rabaisser l’ensemble selon mes envies.

La semaine prochaine je suis en déplacement professionnel en Espagne, et un de mes collègues m’a déjà demandé s’il pourrait m’emprunter ma petite table pour tester lui aussi le travail debout 🙂

Et vous, tenté(-e) par l’expérience ?

À lire absolument :

9 réflexions au sujet de « Pourquoi travailler debout ? »

  1. Cécile

    Pour ma part j’ai un bureau sur lequel je suis assise la plupart de la journée et j’essaie d’aller marcher au moins une fois par heure.
    J’ai également eu des postes où je travaillais debout toute la journée (sur une chaîne de production) et je te confirme l’importance de porter des chaussettes de contention.

    PS : au bureau une collègue et ma chef m’ont demandé de leur montrer comment j’utilise mon système de liste 🙂

    Répondre
    1. Cécile

      Je me posais aussi une autre question : travailles-tu seul dans ton bureau ?
      Pour ma part je partage un bureau avec une collègue et il me semble difficile de mettre en oeuvre un poste debout dans ces conditions.
      Qu’en penses-tu ?

      Répondre
      1. Tom Auteur de l’article

        Bonjour Cécile !

        Je ne suis pas seul dans mon bureau, nous sommes deux. Mon bureau se trouve dans le coin droit de la pièce, proche de l’entrée, celui de mon collègue se trouve dans le coin opposé. On se tourne donc le dos :-).

        La petite table blanche que j’ai installée empiète un tout petit peu sur l’espace commun qui se trouve au milieu de notre pièce. Mais je me suis arrangé pour laisser à mon collègue son périmètre personnel : j’ai vraiment « collé » la table haute contre mon armoire si bien que je ne peux presque plus l’ouvrir.

        Mon collègue a accepté sans problèmes que je travaille debout, il avait déjà travaillé dans une entreprise où les postes de travail étaient équipés de bureau à hauteur variable, donc cela ne le choque pas.

        Si l’on a une réunion ou un RDV avec un client ou partenaire, on ne le fait de toute façon pas dans notre bureau, mais dans la salle de réunion voire dans la salle de pause café. Donc de ce côté pas de problèmes.

        Au début j’appréhendais un peu la réaction des collègues, du patron et du sales manager. Mais ils l’ont accepté sans problèmes car j’ai rapidement pu démontrer que cela n’affecte pas mon efficacité de travail et que ce qui est à faire est toujours fait dans les temps.

        Qu’est-ce que tu appréhendes Cécile ? Est-ce la critique de ton collègue, ou autre chose ? Car si cela ne le gêne pas pour travailler, en théorie il n’a rien à dire 🙂 Chacun a le droit de choisir l’arrangement de son bureau.

        Dans un openspace par contre, c’est vrai que cela pourrait être délicat d’être la seule personne debout quand toutes les autres sont assises. Mais cela dépend de la culture d’entreprise, de la relation avec la direction et avec les collègues.

        Répondre
        1. Cécile

          Bonjour Thomas,

          Non je pense que le problème est tout simplement d’ordre logistique.
          Dans notre bureau ce sont les armoires qui sont dans les coins et le long des murs (nous avons beaucoup de dossiers) et les bureaux sont disposés en croix en diagonale au milieu de la pièce (j’espère que c’est clair).
          En plus nos bureaux sont fixés ensemble et avec tout ce mobilier, il ne reste pas vraiment de place pour en ajouter.
          Je t’avouerai que ça me fait rêver les postes de travail debout (voire avec tapis de marche !).
          Tiens voici les bureaux de mes rêves 😉 : http://www.japanaddiction.com/2013/06/linterieur-des-nouveaux-bureaux-de-google-a-roppongi/

          Bonne journée !

          Répondre
          1. Tom Auteur de l’article

            Haa, Zut ! Pas si facile alors ?

            Il n’y a vraiment plus de place, même pour une petite table comme la mienne ?

            Les bureaux Google sont vraiment sympas, et surtout très design. Par contre ils n’ont pas l’air très fonctionnels ni ergonomiques 🙂

  2. Tom Auteur de l’article

    PS : J’ai relu mon article et j’y ai trouvé beaucoup de fautes :-(. J’ai l’impression que je perds un peu mon français, ici en Allemagne !

    Répondre
  3. Ping : Un bureau ergonomique, en carton ! | Le manageur sportif

  4. BB

    Si je peux éviter de prendre du poids voir en perdre et stabiliser je suis ok (ça fait 40 ans que je suis yoyo dans le poids et j’en ai marre, vraiment, je voudrais plus grossir et re-maigrir, je veux stabiliser dans le plus bas du poids tout en pétant la forme), je supporte de toute façon j’ai pas le choix pour le moment, c’est un bureau debout avec une chaise haute, je bouge beaucoup, c’est sportif comme job, d’un plan assis à un plan debout 30 à 40 fois par jour.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *