Un principe fondamental pour trouver la motivation professionnelle

motivation professionnelle

Manquer de motivation professionnelle est une situation plus courante qu’on ne le croit, et parfois les personnes qui en sont victimes, ne s’en rendent même pas compte !

Si c’est votre cas, cet article vous sera fortement utile !

Manque de motivation professionnelle : quand notre travail ne nous motive pas

On peut être autant organisé qu’on veut, apprendre à s’organiser pour être très efficace et pourtant, il y a une situation où l’on n’a aucune chance et où l’on se démotivera très vite :

Dans le mode professionnel, nous avons tous des besoins. Si ces besoins sont respectés, on prend alors du plaisir à travailler, on peut s’épanouir et cet épanouissement nous motivera de manière extraordinaire.

Par exemple voici quelques un de mes besoins professionnels :

J’ai besoin :

  • d’autonomie
  • De responsabilités
  • de liberté pour exprimer ma créativité
  • de retours de collègues ou supérieurs sur la qualité de mon travail et les progrès effectués

C’est assez incroyable, mais dès que l’un ou plusieurs de nos besoins se trouvent ignorés, il nous est difficile de nous motiver à travailler. Cela peut rapidement devenir le bagne !

Privez-moi de mon autonomie, empêchez-moi d’exprimer ma créativité et vous ferez de moi un zombie. Je n’aurai plus envie de me lever le matin pour aller travailler.

Pour vous, si vous y réfléchissez, c’est probablement la même chose. Vous avez des besoins très précis. Il est très profitable, pour votre employeur, mais surtout pour vous, de veiller à les respecter !

Choisir le mauvais poste peut réduire à néant votre motivation professionnelle :

Quand votre travail ne vous motive pas, vous ne trouvez pas l’énergie pour avancer. Vous savez qu’il serait profitable de s’organiser, de chercher à être plus efficace, pour ne pas gaspiller de temps, mais sans motivation professionnelle cela vous est difficile.

C’est finalement un cercle vicieux. Moins votre travail vous passionne, moins vous avez envie de faire d’efforts pour le faire correctement… et plus vous allez faire d’erreurs, et devoir recommencer…

Votre progression se trouve limitée, vous n’êtes que peu de satisfait(-te) en fin de journée. Ayant le moral au ras des pâquerettes vous serez tenté(-e) de vous consoler avec du grignotage, de la malbouffe, et de la fainéantise. Et sur le long terme tout ceci entraîne une perte de l’estime de soi.

Dans ce contexte, réussir à se motiver pour faire du sport est bien-sûr une utopie ! Et cela le restera tant que le problème de fond ne sera pas traité !

Trouver le bon métier est la clef

Avec un travail qui vous passionne c’est exactement l’inverse qu’il se passe, et c’est tout simplement génial :

Votre travail vous passionne, par conséquent vous débordez de motivation. Étant motivé(-e), vous faites votre travail soigneusement et vous redoublez d’efficacité. Par la suite vous vous sentez satisfait d’accomplir quelque chose qui vous plaît. Cette sensation d’accomplissement vous fait déborder d’énergie et de positivisme en fin de journée. Progressivement et sur le long terme, vous gagnez en confiance.

Dans ces conditions il vous est ensuite beaucoup plus facile d’entreprendre, d’être actif (-ve), de trouver la motivation à faire du sport, de cuisiner sainement, ou de combler votre conjoint (-te) :-).

Dans une situation de semi-déprime quotidienne, tout cela ne serait pas possible !

Si vous avez un métier qui vous passionne, vous disposez d’une source de motivation inépuisable que je vous recommande d’investir pour mettre en place de nouvelles méthodes de travail. Servez-vous de cette énergie et motivation pour apprendre à vous organiser, et travailler efficacement. Le retour sur investissement est garanti 🙂

Vous pouvez mettre en place un véritable cercle vertueux !

Si au contraire votre métier / votre poste ne vous apporte pas ce dont vous avez besoin, il n’est pas trop tard pour changer !

Regagner en motivation professionnelle : Avoir le courage de changer de poste

Je pense qu’il est fondamental de choisir un métier qui vous tient à cœur, qui réponde à vos besoins, qui soit en accord profond avec vos convictions.

Pour pouvoir progresser dans la vie, il faut avoir un capital d’énergie et de motivation à investir. Le bon métier peut justement constituer une source de motivation professionnelle quasi-illimitée. Et cette motivation et cette énergie ne vous abandonnent pas à 17h, en quittant le bureau ! C’est toute l’année que vous vous sentez mieux, et que vous en profitez !

« C’est évident ! » me direz-vous.

En fait pas tant que cela ! Une fois la routine installée il est facile d’oublier que la situation pourrait être meilleure. La plupart des gens ne savent pas vraiment de quoi ils auraient besoin pour s’épanouir.

Pour cette raison, je vous recommande fortement, comme je le fais 2 fois par an, de prendre une feuille blanche et un crayon afin de faire le point.

Il ne faut pas hésiter à reconsidérer votre travail actuel.

Vous pouvez par exemple vous poser ces questions :

Aimez-vous ce que vous faites ? Est-ce que, 90 % de l’année, vous vous levez le matin avec l’envie d’aller travailler ?

Si ce n’est pas le cas, peut-être serait-il temps de réfléchir à changer.

Qu’est-ce qui vous tient à cœur, que vous manque-t-il au sein de votre travail, pour vous épanouir et vous motiver ?

Avant d’envisager de changer de travail, il est probablement possible d’en parler avec votre supérieur afin de trouver une solution.

Pourquoi avez-vous choisi / obtenu le poste que vous occupez actuellement ?

Si votre employeur se montre rigide au changement, seriez vous prêt (-te) à changer de travail ?

Je vous conseille de vous constituer une liste d’entreprises et de postes qui pourraient vous plaire. Même si vous ne pensez pas changer maintenant. Cela vous permet d’envisager autre chose, de prendre conscience des nombreuses autres possibilités. Et dans le cas où effectivement votre poste actuel ne vous convient pas, cela facilitera grandement le passage à l’action pour postuler pour un meilleur poste, et démissionner.

Personnellement, j’ai programmé un rappel annuel récurent dans mon agenda qui me permet de me poser ce genre de questions.

Pour conclure, selon moi, la première chose à faire afin de reprendre son équilibre de vie en mains, avant même de s’inscrire à des cours de fitness, de faire des régimes farfelus ou bien d’aller voir un Psy, est de reconsidérer sa profession.

 

À lire absolument :

2 réflexions au sujet de « Un principe fondamental pour trouver la motivation professionnelle »

  1. Cécile

    Bonjour Thomas,
    Voilà un article qui tombe à point nommé. C’est difficile en effet de donner le meilleur de soi-même lorsque l’on n’est plus motivé. Comme tu le dis il est important de se poser et de réfléchir à ce que l’on souhaite vraiment. C’est d’autant plus important que le travail est quand même le lieu où l’on passe le plus de temps dans une journée.

    Répondre
  2. Ping : 7 manières de booster sa motivation au travail : Preuves scientifiques à l’appui - Le manageur sportif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *